La sexualité : quelques difficultés

Les difficultés d’ordre sexuel sont nombreuses et nous ne pourrons pas toutes les aborder ici. Nous pouvons citer la frigidité, les douleurs et le vaginisme chez la femme, l’impuissance, l’éjaculation précoce ou l’anéjaculation (absence d’éjaculation) chez l’homme, l’absence de désir sexuel ou encore l’anorgasmie (absence d’orgasme) pour les deux sexes, sans oublier les problèmes de stérilité/infertilité, les questionnements concernant l’orientation sexuelle, la difficulté à assumer son orientation sexuelle.

Si chez certaines personnes, ces difficultés sexuelles peuvent avoir une origine organique ou médicamenteuse, l’origine en est le plus souvent psychique.

Aussi, avant de se lancer dans un traitement lourd en cas de « stérilité », est-il préférable d’entreprendre un travail de psychothérapie avec un psychologue psychanalyste, ce qui peut parfois très rapidement résoudre le problème ; c’est d’ailleurs pourquoi le terme d’« infécondité » me semble plus approprié que celui couramment employé de « stérilité psychogène » pour désigner l’infécondité qui n’a pas de cause organique. En effet, le désir d’enfant met en oeuvre des enjeux extrêmement complexes et des obstacles inconscients très divers en fonction de l’histoire de chacun peuvent faire barrage, non seulement à la Nature, mais aussi aux techniques les plus avancées.

Chez la femme, les troubles de la sexualité varient tout au long de la vie et ont des causes très variées. Chez la jeune femme, des traumatismes anciens, un manque de confiance en soi, seront souvent les principales causes des difficultés.

Chez la femme plus mûre, la fatigue, le stress, la dépression sont plus fréquemment au premier plan. Une psychothérapie analytique permettra, grâce à un travail en profondeur, de dépasser le problème.

Chez l’homme, les troubles de la sexualité sont le plus souvent liés à une faible estime de soi entraînant un manque de confiance en soi, mais ils peuvent aussi résulter d’un stress ou d’une dépression. Il arrive également qu’ils soient la conséquence d’un traumatisme, lequel peut être ancien. Un travail psychothérapeutique visant à restaurer une bonne image de soi ou un travail sur le traumatisme permet d’en venir à bout.

Dans un couple, l’apparition de difficultés sexuelles, en particulier la baisse de la libido, chez l’un ou l’autre des partenaires, si elles ne sont pas d’origine organique, médicamenteuse, ou liées à une dépression, trahit toujours des difficultés dans le couple qui doit alors s’interroger sur sa relation. Selon les cas, l’un ou l’autre des partenaires, ou chacun individuellement, devra entreprendre une psychothérapie. Parfois une thérapie de couple sera indiquée.

Les difficultés que peut rencontrer un couple âgé dans sa sexualité pourront toutefois être liées aux modifications hormonales à l’origine de divers désordres sexuels chez l’homme comme chez la femme.

Pour tous ceux qui s’interrogent sur leur orientation sexuelle ou ont de difficultés à l’assumer, une psychothérapie avec un psychologue psychanalyste, les aidera à y voir plus clair dans leur choix, à le vivre pleinement, sans plus se préoccuper du regard extérieur.

Consulter :

Me contacter

Agrandir le texte

A | A+ | A+

Vous êtes ici : Accueil | Spécialités | La sexualité